Réduction fiscale sur les stages des enfants.

En plus des frais de crèche ou de garderie qui peuvent être déduits, viennent s’ajouter une partie des frais liés aux stages en plaine de jeux et aux camps d’été de mouvements de jeunesse.

L’âge limite est de 12 ans et c’est le jour de l’accueil qui compte.
Ainsi si votre enfant atteint l’age de 12 ans fin juin, le stage de juillet n’entrera plus en ligne de compte.
Cette limite est de 18 ans pour les enfants atteints d’un handicap lourds.

Les frais de repas et de cotisation à un mouvement de jeunesse ne peuvent pas être déduits.

L’avantage maximum lié à cette dépense est de 11,20 EUR/jours de garde.
Si votre dépense journalière est supérieure à ce montant, vous ne pourrez pas déclarer plus que 11,20 EUR dans votre déclaration d’impôt.
Par contre, les jours où vous avez payé moins que le plafond, vous déclarer l’intégralité du montant que vous avez payé.

La réduction d’impôt est au moins égale à 45% de la dépense.
Par exemple, une journée qui vous a coûté 11,20 EUR vous donnera droit à un remboursement de 5,04 EUR (+ centimes additionnels communaux).
Les isolés avec un faible revenu professionnel bénéficient d’un soutien supplémentaire leur permettant de récupérer 8,40 EUR.

Sources: MonArgent, L’Echo.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
7 − 6 =